Jardin botanique Meise

 Recherche

Recherche | Nederlands | English

Les études des herbiers sont le principal domaine de recherche au Jardin botanique. Mais pas uniquement: nos chercheurs sont régulièrement en mission sur le terrain pour étudier la systématique des plantes et des domaines connexes tels que la floristique, la phytogéographie, la phylogénie, la morphologie comparée, les pollens et les spores, ainsi que des études de la végétation. Nos recherches se concentrent sur l'Europe tempérée, essentiellement la Belgique et les paléotropiques, en particulier en Afrique centrale. Tous les groupes de plantes sont étudiés : les algues, les bryophytes, les champignons, y compris les lichens et les plantes vasculaires.

Avec ses investigations systématiques, le Jardin botanique contribue à l'élaboration de l'inventaire mondial de la biodiversité. Sans oublier également des disciplines connexes telles que la floristique et la phytogéographie.

Dans les régions tempérées, la connaissance systématique des plantes est déjà relativement bien connue; toutefois un travail important reste à faire. Le maintien à jour de l'inventaire floristique et le suivi de la répartition des espèces est une priorité pour la conservation de la nature. Des recherches sont également menées sur les plantes invasives qui sont potentiellement une menace pour la flore indigène.

Contrairement à la flore des régions tempérées, celles des tropiques est moins connue. Le Jardin travaille déjà depuis une centaine d'années sur la flore de l'Afrique centrale. De manière régulière, de nouvelles espèces sont décrites.

Algues

Les algues des eaux douce et saumâtre font l'objet d'études. Une réputation internationale a été acquise sur l'étude des algues provenant des régions arides et semi-arides en Afrique et au Moyen-Orient.

Bryophytes

Les hépatiques et les mousses belges ont été largement étudiés. Beaucoup de travail a été effectué sur les genres Bryum et Pohlia, en particulier les espèces propaguliferous. Cela a également stimulé l'intérêt d'autres bryologistes belge pour les espèces propaguliferous. A des fins de conservation et de surveillance des écosystèmes, la diversité des bryophytes dans et en dehors des réserves naturelles est comparée et des outils de conservation tels que des les Listes rouges sont élaborées. La problématique des espèces invasives est également étudiée.

Champignons

La systématique, l'écologie et la floristique des différents groupes de champignons font l'objet d'études en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg, mais aussi au Congo et au Bénin.

Lichens

Des études en systématique moléculaire et morphologique sont menées sur différents groupes de champignons lichénisés ou lichénicoles, en particulier sur le groupe des Arthoniales. Ces études floristiques sont menées essentiellement en Afrique, en Antarctique, en Europe (en Belgique et dans le Nord de la France) et en Macaronésie.

Plantes vasculaires (Fougères et plantes à graines)

Les scientifiques du Jardin ont nommé, décrit et classé des milliers d'espèces végétales de l'Afrique centrale depuis le 19e siècle et continuent cet effort. Une attention particulière est accordée aux familles qui présentent un intérêt particulier, à l'heure actuelle Acanthaceae et Rubiaceae .

La recherche dans nos régions tempérées se concentre sur certains groupes plus particuliers comme les orchidées, les plantes aquatiques, les espèces invasives... La jardin a également pour vocation de maintenir à jour l'inventaire floristique de la Belgique.


Techniques de travail

De retour du terrain, les recherches se poursuivent en laboratoire au sein du Jardin botanique. Un microscope électronique à balayage (avec équipement de vide faible; JEOL 5800LV) est à la disposition des chercheurs au Jardin. Dans le laboratoire moléculaire, les scientifiques et les techniciens assurent tous les jours l'amplification de l'ADN par PCR (Polymerase Chain Reaction) et l'électrophorèse de l'ADN.

Certaines techniques artistiques sont également maintenues. En particulier, la tradition de l'illustration botanique est encore bien vivante au Jardin. En collaboration avec nos chercheurs, nos artistes, O. Van de Kerckhove et A. Fernandez, produisent des illustrations de haute précision dont la beauté transcende les frontières du temps, de la science et de la culture.

Outre les dessins et les peintures, il y a une riche collection d'environ 20.000 diapositives et photos numériques. La plus grande partie des clichés concerne les champignons, en particulier ceux de l'Afrique tropicale, les plantes cultivées dans nos propres collections et les végétaux et les types de végétation des tropiques..

 

Le logo du Jardin botanique Meise Qui sommes-nous ?Mission | Histoire | Jobs | Volontariat | Partenaires | Contact | © 2014 Jardin botanique Meise Facebook Twitter Youtube Flickr Newsletter Issuu  Scribd