Jardin botanique Meise

 Conservation

La conservation des plantes au jardin botanique Meise | Nederlands | English

Saintpaulia confusa, endangered in the wild and growing at the National Botanic Garden

La nécessité de la conservation des plantes n'a jamais été aussi importante qu'aujourd'hui. Par les effets des changements climatiques, la destruction des habitats et la propagation des espèces exotiques envahissantes (invasives), la flore mondiale est face à des défis sans précédent.

C'est le rôle de tous les jardins botaniques de contribuer à préserver la diversité végétale. Le Jardin botanique national de Belgique relève tous les jours ce défi. Son personnel botanique et horticole y contribue dans de nombreux domaines clés au travers de projets développés en Belgique et dans le monde.

Au niveau local, nous contribuons à la réalisation de l'Atlas de la Flore, un ouvrage présentant en détail l'habitat, l'écologie et la distribution de toutes les plantes dans les régions de Flandre et de Bruxelles. Parmi les différents projets dans le sud de la Belgique, l'un vise à assurer un avenir pour la seule espèce endémique, la joubarbe d'Aywaille (Sempervivum funckii var. aqualiense) dont l'aire de distribution est limitée à une seule falaise calcaire en Ardenne.

Au niveau national, notre Jardin botanique gère la contribution de la Belgique à la Stratégie mondiale pour la conservation des plantes, un ensemble ambitieux de 16 objectifs visant à diminuer les menaces sur les plantes au niveau planétaire d'ici à 2010. Au niveau national et européen, le Jardin est un membre actif du Réseau européen de conservation des semences autochtones et maintient également une banque de semences dont les graines peuvent être conservées pendant des centaines d'années, si nécessaire sous des conditions de T° de -20 ° C. Notre institution a été aussi à l'avant-garde d’initiatives visant à améliorer le rôle des jardins botaniques dans la conservation de la diversité végétale.

Le Jardin botanique est également le dépositaire de plantes confisquées par les douaniers dans les ports (et aéroports) en Belgique. Ce sont des plantes qui sont menacées et dont le commerce est réglementé par la CITES . Mieux vaut le savoir avant de revenir de vacances avec des plantes dans ses bagages !

Dans nos collections de plantes vivantes, nous maintenons dans un but de conservation une riche collection de violettes africaines (ou Saintpaulia) menacées qui ont été récoltées dans les montagnes de Tanzanie. Ailleurs en Afrique, notre Jardin botanique est responsable de la réhabilitation du Jardin botanique de Kisantu en République démocratique du Congo. Dans ce projet, la sensibilisation du public et du personnel est un des aspects importants.

L'éducation est aussi une des missions essentielles du jardin botanique Meise. Le département Communication et éducation assure la transmission des connaissances pour les visiteurs, les groupes scolaires... en proposant un vaste panel d'activités (visites guidées, animations...). Notre personnel scientifique participe régulièrement aux rencontres et conférences internationales sur la conservation des plantes..

Le logo du Jardin botanique Meise Qui sommes-nous ?Mission | Histoire | Jobs | Volontariat | Partenaires | Contact | © 2014 Jardin botanique Meise Facebook Twitter Youtube Flickr Newsletter Issuu  Scribd